Comment entretenir un tillandsia ?

Tillandsia

Publié le : 22 mars 20226 mins de lecture

Le tillandsia appartient à la famille des broméliacées et il en existe plus de 400 espèces différentes. Il a des feuilles persistantes couvertes de poils ou de petites écailles. À l’aide de ces derniers, le tillandsia est capable d’absorber l’humidité de l’air, d’où son autre nom, « fille de l’air ». Du fait de leurs origines tropicales d’Amérique Centrale et du Sud, ces plantes sont majoritairement cultivées en France sous serre ou en intérieur, car elles nécessitent au moins 7 °C. Quels conseils pour bien préserver cette plante ?

Comment entretenir le tillandsia ?

Souvent épiphytes et rarement saxicoles ou terrestres, ces agréables filles de l’air aiment osciller au gré du vent, se nourrissant de l’humidité ambiante. Le tillandsia est relativement facile à entretenir, surtout quand on sait les arroser. Vous ne pouvez pas vraiment arroser le tillandsia. Pour toute la rubrique arrosage, notez qu’il craint le calcaire et est mieux traité avec de l’eau de pluie ou en bouteille à tous coups. Il est arrosé principalement en pulvérisant de l’eau sur les feuilles. Une fois par jour, de mars à octobre, vaporisez les côtés de vos feuilles de Tillandsia. Réduisez la vaporisation à deux fois par semaine, de novembre à février, voire plus en saison de fortes chaleurs. Une fois par semaine, vous pouvez plonger hâtivement le tillandsia dans l’eau pour quelques minutes. Découvrez quelques espèces de tillandsia et bénéficiez des conseils des experts.

Quel emplacement favorable pour le tillandsia ?

Sachez que cette plante résiste à des températures jusqu’à 30 °C et plus, mais ne s’accroche pas au-dessous de 5 °C. Les tillandsias sont assez gourmands en engrais. Pour favoriser la floraison, favorisez un engrais spécial « orchidées » que vous procurerez une fois par mois. Le tillandsia est ensuite trempé dans un mélange engrais/eau ou fertilisé par pulvérisation. Si les tillandsias vivent à l’extérieur dans leur habitat naturel, vous devez probablement leur réserver une place dans votre maison ou votre serre sous vos latitudes. Choisissez donc une pièce lumineuse sans lumière directe du soleil et un pot d’installation légèrement tamisé. Si la pièce est suffisamment lumineuse, vous pouvez placer Tillandsia dans la salle de bain. Mais dans les climats tempérés, il peut être à l’extérieur. Si vous situez dans une région au climat très doux, vous pourrez acclimater les tillandsias au jardin sans vous tracasser, et ils n’en feront que mieux se développer, transformant avec le temps vos petites plantes en grosses touffes à un épanouissement abondant. Fournissez-leur un endroit à l’abri des rayons du soleil direct dans les trous de fourche des branches. Si vous possédez des palmiers, utilisez les souches coupées de vieilles branches pour les y accrocher : résultat naturel assuré.

Comment prendre soin le tillandsia ?

Le tillandsia a besoin d’une lumière vive, mais douce et tamisée, plus précisément sans lumière directe du soleil. Les espèces épiphytes et saxicoles n’ont pas besoin de substrat pour pousser, il suffit de les fixer à des bouts de liège ou à de belles roches à l’aide de fins fils de nylon transparents.

Les ravageurs les plus courants sont la cochenille, l’araignée rouge et les pucerons. Mais ils attaquent peu le tillandsia. Il faudra surtout faire attention à l’état des feuilles. Si ces dernières deviennent pâles, la plante manque d’engrais. Si elles virent au brun ou au jaune, réduisez l’arrosage, car il peut être trop arrosé. Et aussi, si vous remarquez des taches brunes sur les feuilles, votre plante a dû être trop exposée au soleil. Lors de la taille, retirez progressivement les feuilles endommagées. Après la floraison, enlevez les inflorescences séchées à la base.

Les moments idéaux pour multiplier le Tillandsia sont le printemps et l’été. Prenez des rejets d’au moins 1 cm de long à la base de la plante. Découpez et laissez sécher la plaie pendant 1 à 2 jours en séparant les rejets de la base au printemps, puis plantez dans un mélange à parts égales : terreau de feuilles, écorce de pin broyée et tourbe.

Comment mettre en valeur les tillandsias ?

Pour votre intérieur, encadrez la composition sur une grande ardoise plate, où vous rehausserez vos belles plantes tillandsias ancrés à des rochers aux formes intéressantes. L’espèce tillandsia caput-medusae fonctionne mieux avec ce type de support en raison de ses feuilles frisées, ainsi que de certains tillandsia argentea. Autre possibilité : couper un grand bambou à la verticale et y monter la plante à distances équivaut, puis accrocher le bambou au mur en fixant les extrémités du bambou au mur. Encore sur ce support, coupez des tranches de taille inégale sur une grosse tige de bambou. Chaque section accueillera un tillandsia. Installez le tout sous une forme mobile : les plantes élancées se balancent avec le mouvement de l’air. Dans les serres ou les balcons, préférez les immobiliser à de gros bois planés aux formes courbes, ou mieux encore, à de l’écorce de liège brut. Les tillandsias feront des merveilles dans les airs, suspendus au-dessus d’autres plantes. Pour estimer leur développement naturel, les racines des broméliacées épiphytes, comme les tillandias bleues, doivent être enveloppées dans une sphaigne humide. Accrochez après les tiges de bois flotté ou d’écorce de liège brut. Certaines variétés de broméliacées prospèrent également dans des pots. Un substrat d’orchidées est idéal pour les tillandsias en pot.

Plan du site